Actualité

/ critique / Et mon cœur dans tout cela ? : solo poignant et révolté

Au Château de Saint-Chamand, dans le cadre du Festival Off d’Avignon, la chorégraphe Soraya Thomas livre un solo poignant et intime, où elle se libère des clichés sur le corps noir et incarne la révolte.

La scène est plongée dans la pénombre. A jardin, une danseuse, nue, expose son corps musculeux, qui baigne dans un carré rempli de liquide blanc. La tête contre le sol, elle étire ses bras, prend l’espace, laisse perler le liquide sur sa peau, avant de s’extirper péniblement de la mare laiteuse à coups de gestes saccadés. Cette danseuse à la danse magnétique n’est autre que Soraya Thomas, chorégraphe née à La Réunion, qui, depuis 2011 avec sa compagnie Morphose, tisse une réflexion politique qui interroge espace intime et privé. Avec Et mon coeur dans tout cela ?, la quadragénaire déplie le deuxième volet d’un triptyque amorcé en 2019 avec La Révolte des papillons, nommé La Révolte et l’intime.

Sublimé par la lumière en alternance blanche, verte et rouge, Soraya Thomas se révèle dans son entièreté et sa complexité. Après la gestuelle entravée du début, fait de mouvements brusquement stoppés, sa danse s’allège au fil de la pièce pour devenir plus légère, ondoyante, sensuelle, mais soutenue par des jambes toujours solidement ancrées dans le sol. Son souffle sonne dans la pénombre, colonise la scène. Elle s’enduit les mains, les avant-bras et le visage de peinture blanche, comme pour jouer avec les canons de beauté coloniaux, qui valorisent la blancheur de peau. Elle impose son corps sculptural, qui lutte, se débat pour tenir debout. Car c’est la révolte qui s’incarne dans le corps de Soraya Thomas. A travers cette danse poignante, elle se libère des stéréotypes qui collent aux femmes métisses et noires, d’un corps perçu comme exotique, hypersexualisé, dénigré, objectifié, pour exister en tant qu’elle-même. Dans cette mise à nue qui lie l’intime au politique, elle déploie son corps, et son coeur, avec engagement total. Un « solo-manifeste » qui prend aux tripes.

Belinda Mathieu – https://sceneweb.fr/et-mon-coeur-dans-tout-cela-solo-poignant-et-revolte/

Festival Off d’Avignon 2022
Théâtre de la Manufacture – Château de Saint-Chamand

du 17 au 26 juillet, à 11h35 (relâche le 20 juillet)

 

Ces autres actualités pourraient vous intéresser

Actualité

Création Les Jupes par Soraya THOMAS Recherche entre 2 et 4 interprètes hommes

Actualité

Inscription Newsletter