Compagnie

Qui sommes-nous ?

Créée en 2011 par Soraya Thomas, Morphose est une compagnie de danse contemporaine entre rue et salle de spectacles. La question à la base de la démarche artistique est : comment rendre spectaculaire le commun ? Son travail chorégraphique est basé sur le centre et la succession. Dualité, poésie, humanité, animalité, les pièces de Soraya Thomas parle de la vie, des autres avec les autres et nous entraîne dans une spirale rock et délicate. Morphose signifie prendre une forme ou donner une forme, toujours en évolution ce qui fait échos et sens dans la pratique de la danse et du spectacle vivant de Soraya Thomas. « Ce qui me touche dans la pratique de la danse contemporaine est l’utilisation du corps comme un outil de transmission, de sens décalés, de dualité et d’ambiguité. Le corps siège de nos émotions, peut se transformer, se rendre laid, se rendre beau, se rendre dur, se rendre doux, il peut rendre visible l’invisible de nos états d’âmes. La matière corps est une matière en mouvement par le temps, rien ne se fige, tout se décale et se recale pour trouver cet équilibre instable. »

Soraya Thomas

Biographie de Soraya Thomas

Soraya Thomas est formée au conservatoire d’Annecy dirigé à l’époque par Jean-Marc Boitière. En 2000, elle obtient son Diplôme d’Etat à l’enseignement de la danse puis entre dans la compagnie Coline, cellule d’insertion professionnelle pour jeunes danseurs contemporains. Elle y rencontre Jean-Claude Galotta, Michel Kéléménis, Myriam Burns. En 2002, elle arrive sur l’île de la Réunion où elle rencontre Eric Languet avec qui elle collabore une dizaine d’années. En 2007, elle chorégraphie et réalise sa première pièce chorégraphique avec « J’ai pas cherché…? ». Elle intègre le groupe VIRUS EYE, accompagnée par Dj Hybreed, où elle décline encore un nouvel univers musical et visuel cette fois en interprétant une poupée manga et des textes de sa propre création sur un son électro décalé. En 2012, elle chorégraphie « ECOUTES », collabore avec Yann Lheureux » et interprète « Somewhere, out there, life was screaming » d’Eric Languet. Avec K.I.S (Kub in street), création 2013, elle explore l’intimité sous la forme d’un solo dans l’espace urbain. En 2015, Soraya Thomas chorégraphie « On dirait que… » pour le Jeune Ballet de La Réunion, « Parkours» un solo déambulatoire pour l’espace urbain et « Barry n’est pas complètement blanc » pièce pour 3 danseurs. Cette dernière réalisée en octobre 2015 en partenariat avec le Théâtre les Bambous ancre encore un peu plus son univers particulier. Soraya Thomas signe sa dernière création HEAD RUSH sur les addictions, sortie en 2017, et confirme son engagement physique et politique dans son travail chorégraphique.

Inscription Newsletter